comprendre la fécondation in vitro fiv

comprendre la fécondation in vitro fiv

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à féconder un ovule et un spermatozoïde en laboratoire, puis à transférer l’embryon obtenu dans l’utérus de la femme. Elle s’adresse aux couples qui ont des difficultés à concevoir naturellement, en raison de problèmes de fertilité ou de stérilité.

La FIV se déroule en plusieurs étapes

• La stimulation ovarienne : la femme reçoit des injections d’hormones pour stimuler la production et la maturation de plusieurs ovules dans ses ovaires.

• Le prélèvement des ovules : les ovules sont prélevés par ponction à travers le vagin, sous anesthésie générale ou locale.

• Le recueil du sperme : le sperme est recueilli par masturbation après quelques jours d’abstinence, ou par prélèvement chirurgical si nécessaire.

• La fécondation : les ovules et les spermatozoïdes sont mis en contact dans un milieu de culture, soit par simple co-incubation (FIV classique), soit par injection directe d’un spermatozoïde dans chaque ovule (ICSI).

• Le transfert d’embryons : un ou deux embryons sont sélectionnés et déposés dans l’utérus de la femme à l’aide d’un cathéter, entre 2 et 6 jours après la fécondation.

• La congélation d’embryons : les embryons non transférés peuvent être congelés pour une utilisation ultérieure, si le couple le souhaite.

• Le test de grossesse : il est effectué environ 15 jours après le transfert, par une prise de sang qui mesure le taux de l’hormone de grossesse (béta-hCG).

Le taux de réussite de la FIV dépend de plusieurs facteurs, comme l’âge de la femme, la qualité des gamètes, le nombre et la qualité des embryons, le mode de fécondation, etc. En moyenne, il est d’environ 20 à 25% par cycle.

La FIV est un traitement médical qui peut entraîner des effets secondaires.

D’autres effets comme: des complications ou des risques, comme des réactions aux médicaments, des douleurs, des saignements, des infections, des grossesses extra-utérines, des grossesses multiples, des anomalies congénitales, etc. Il est donc important de se faire accompagner par une équipe médicale spécialisée et de respecter les indications et les précautions données.

Est-ce que la FIV est remboursée par l’assurance maladie ?

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui peut être prise en charge par l’assurance maladie sous certaines conditions. Il faut notamment que :

• Le couple ou la femme non mariée souffre d’infertilité pathologique ou de stérilité, médicalement constatée, ou soit porteur d’une maladie grave susceptible d’être transmise au conjoint ou à l’enfant.

• La femme qui va porter l’enfant ait moins de 45 ans, et l’homme ou la femme qui ne portera pas l’enfant ait moins de 60 ans.

• Une demande préalable de FIV soit effectuée auprès du médecin et validée par la sécurité sociale.

La prise en charge de la FIV par l’assurance maladie est limitée à 4 cycles complets, c’est-à-dire terminés par un transfert d’embryon, par projet parental. Un cycle interrompu avant le transfert d’embryon n’est pas décompté. La prise en charge est de 100% pour les actes et les médicaments, mais elle ne couvre pas les dépassements d’honoraires éventuels.

 

Marco

Related Posts

Santé féline : Comment assurer le bon développement de vos chatons ?

Santé féline : Comment assurer le bon développement de vos chatons ?

Cortisone : Utilisation et Recommandations à Suivre

Cortisone : Utilisation et Recommandations à Suivre

Les différentes présentations du CBD sur le marché

Les différentes présentations du CBD sur le marché

5 avantages secrets des Mushrooms pour la santé que vous devez connaître

5 avantages secrets des Mushrooms pour la santé que vous devez connaître

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *